Alors? Quand est-ce qu’on bouge?

La robotisation, la numérisation, l’automatisation… Un sujet qui fait débat!
Mais les solutions???

 Tout comme la construction de la Ford T à la chaîne déjà mécanisée en son temps et maintenant complètement robotisée, l’embouteillage mécanisé, l’utilisation de votre ordi ou smartphone pour vos transactions bancaires, nous avons tous accepté cette modernisation, cette évolution car elle apporte une réponse à une attente de tous. Le temps!

 Ce monde de technologie évolue à une vitesse fulgurante, toujours générée par la rapidité d’exécution des machines et bien entendu les avantages que cela impacte sur les coûts de production.

L’argent, toujours l’argent… Eh oui!

Argent dont nous avons toujours accepté la présence et qui dirige nos vies à tous. Il suffit de voir ce que l’humain est capable de faire pour l’argent… la course à l’argent, la compétition de tous pour en avoir toujours plus, sinon, râler car « on en a pas assez ».

 L’excuse traditionnelle est « le temps ». On travaille trop, « on a plus le temps pour nos enfants; on court partout », plus le temps de vivre nos passions, de voir nos amis, de s’asseoir sur un banc regarder nos enfants, de profiter simplement de notre vie!

 

« On est pas nés sur cette terre pour s’ennuyer et se compliquer la vie! »

Notons au passage que cela a toujours évolué en ce sens et maintenant, l’humain semble surpris. C’est une bonne chose car enfin les consciences s’éveillent grâce à cette saturation.

 L’humain a évolué, son environnement technique aussi (au détriment de la planète et de sa propre vie). La seule chose qui n’a pas encore évoluée en ce sens, c’est notre système social, notre système économique.

La preuve en est que ce système est occupé à s’écrouler tout seul, tout doucement depuis les années 70-80 et à une vitesse exponentielle de nos jours.

Et nous?
Et bien on regarde tout cela en râlant bêtement depuis des décennies! D’autres, les industriels actuels, par exemple, ont saisi cette opportunité et ils ont bien raison puisque non seulement il serait stupide de ne pas évoluer, mais tout le monde est d’accord sur le principe.

Alors si au lieu de continuer de râler tous ensemble, si on se mettait ensemble pour justement pour évoluer en ce sens aussi?

Nous pouvons tous adapter cette société à cette évolution.
C’est même notre devoir!
Nous savons tous que l’argent pour cela est bien présent. De la richesse il y en a un paquet.
Et du temps? Oui il y a du temps!
24 heures sur une journée décomposée en 8 heures de sommeil, 8 heures pour nos activités et 8 heures pour NOUS!

C’est ce système que nous devons maintenant adapter pour nous tous!

Les solutions réelles existent bel et bien! Il y a lieu de les mettre en place, et ce rapidement, sinon ce sera le chaos!

Ces solutions passent par un changement profond de nos habitudes, de nos priorités, nos BESOINS.

 Nous en sommes au stade de nous sentir aussi corvéables à merci que des machines « car on a pas le choix »!
Bien sur que si, nous avons le choix!

Si ces machines peuvent faire une grosse partie du travail dur, lourd et sans réel épanouissement de nous-même, pourquoi refuserions-nous cette opportunité?

Pour cela il faut bouger! Bouger son derrière et ses méninges, sortir de nos « petites habitudes », ouvrir les yeux et voir ce cadeau que nous offre cette évolution!

Bouger comment? En commençant à cesser de voir le mal partout, en cessant de râler bêtement et de crier au scandale!
En somme de pleurnicher individuellement dans son coin.
Oui, râler derrière un écran, c’est individuel aussi!
C’est facile mais ne dégage absolument AUCUNE solution.

On a assez râlé. Les constats sont légion!
Et après? On reste là et rien ne change?

Des gens œuvrent à ce futur! Mais vous? Vous pouvez y croire?
Etes-vous capables de regarder autre chose que l’assiette du voisin dans l’unique but de la convoiter?

Dans toute cette masse de gens, nous sommes extrêmement nombreux à vouloir un changement très profond de ce système. Dans cette optique, il y a un nombre grandissant de personnes qui s’éveillent et bougent dans le bon sens, bien plus qu’on ne le croit. (C’est sur, c’est pas médiatisé à outrance tel que le pauvre chien écrasé, dans un journal…)

 Alors rappelez-vous que mille personnes qui se battent contre des millions ne sont même pas entendus.
Rappelez-vous ce que nos aïeuls (nous) ont appris il y a bien longtemps!
Seule l’Union fait la Force!

Pour ceux qui ne croient pas que de réelles solutions existent, allez voir l’une des plus probables et déjà étudiée par de nombreux économistes depuis les années 70 (et pour certains, même avant!)

Nous en avons fait un condensé « vulgarisé », sans mots compliqués et termes juridiques imbuvables.

Ce projet reprend la possibilité d’allier tous les éléments suivants:

– l’intégration du « plein emploi » qui n’existera jamais plus car la robotisation est en marche,

– la redistribution du travail actuel et futur,

– le retour au temps de vie pour tous par cette redistribution du travail au gré du choix personnel de chacun, pour que chacun ait sa chance de continuer à bosser ou de s’adonner à sa créativité, ou simplement ne rien faire de plus… Le choix, une liberté de choisir sa vie!

– la large compensation financière de cette perte financière de la réduction du temps de travail par une allocation universelle ou revenu de base ou peu importe comment on l’appellera,

– une très nette augmentation du pouvoir d’achat de chacun donc également une éradication directe de la pauvreté grandissante,

– le financement de cette allocation universelle et bien plus par une taxation unique sur TOUTES les transactions financières en // avec une abolition totale de TOUES les taxes actuelles devenues inutiles.

Mais si! Bien sur que si, c’est possible!

Pour ceux qui ne l’ont pas encore (re)lu pour bien comprendre l’ensemble de ce projet, je vous invite à le (re)découvrir et à le (re)partager en masse par le lien sur notre site par ce lien vers notre dossier.

Retrouver également l’ensemble de ce projet dans la rubrique « Nos objectifs » de ce site qui comprend:

– les 3 piliers incontournables pour un changement en profondeur,

– le constat et quelques exemples de ce qui nous arrive avec cette automatisation du monde,

– une ébauche (liste non-exhaustive) de tout ce qui pourra enfin changer dans le bon sens.

 Partagez! Partagez! Le monde doit savoir! 

Et d’ajouter que ceci, hormis les chiffres qui sont proprement belges, est applicable à n’importe quel pays d’Europe et au delà!

Belle journée à tous!