Et le vainqueur est… le populisme!

L’ancrage du populisme dans le paysage politique; L’exemple de la France.

« Ce que l’auteur appelle “populisme” avec la dose de mépris requis dans ce cas là, n’est-ce pas tout simplement l’expression , parfois maladroite mais légitime, d’un surcroit de démocratie ?
Un désir de démocratie plus transparente, moins corrompue, plus proche des aspirations des “gens” ?
(Olivier Zeitouni)

« Les multiples sources d’information auxquelles chacun peut aujourd’hui avoir accès ne fera qu’amplifier un mouvement qui n’en est qu’à ses prémices :
“Cours camarade ! Le vieux monde est derrière toi !”
(Jean François Dumas)

« Le principe même de la démocratie est que, justement, le peuple est capable de déterminer ce qui est bon pour lui.
La démocratie consiste à penser qu’il n’y a pas de meilleur moyen de déterminer ce qui est bon pour tous (sans quoi une oligarchie ou une monarchie seraient préférables).
Et la supériorité de la démocratie sur les autres formes de gouvernement n’est pas une simple croyance/opinion, mais une quasi-certitude qui s’appuie sur le phénomène de sagesse des foules (c’est-à-dire que le jugement de plusieurs a plus de chance d’être exact que celui d’un seul). »
(André Vermillieux)

Découvrez l’article complet de Joel Saget et Bertrand Guay (AFP) sur la page « The conversation »