Brexit: «Il faut éviter à tout prix le no-deal» qui pourrait coûter 40.000 jobs en Belgique

Craindre le Brexit avec de tels arguments?
La culture de la peur…

Et si nous lisions cet article avec du recul?

«Il faut éviter à tout prix que la crise du Brexit débouche sur un scénario ’no-deal’ désastreux et déraisonnable où les Britanniques quittent l’UE sans accord de séparation, sans phase transitoire ni perspective quant à une relation future durable avec l’UE».

Un Brexit sans accord, impliquant des prélèvements et contrôles douaniers, serait un coup particulièrement dur pour l’économie belge, souligne la FEB, rappelant une étude de la KU Leuven selon laquelle un tel scénario pourrait coûter à la Belgique 2,3% de son produit intérieur brut et plus de 40.000 emplois.

Il n’y aurait que la Belgique concernée?
C’est très égoïste par rapport aux autres membres de l’UE.
Comme si ils ne s’intéressaient pas à leurs « frères » de l’UE!

Devons-nous alors comprendre que si 40.000 emplois seraient perdus chez nous, – des emplois générés par l’UE – cela impliquerait qu’il y aura un maximum de postes qui vont se créer en Grande Bretagne et chez nous, chacun « rentrant chez soi »?

Si ce n’est pas le cas, c’est qu’au final, ces emplois étaient plutôt « non-indispensables »…
Cela étant, cela devra re-créer de l’emploi qu’on a trop facilement éliminé en son temps dans l’import/export ainsi qu’au niveau des douanes, par exemples.

Chiffrer une sortie de l’UE?

Impossible car cela ,ne s’est jamais produit.
Comparer ce « coût » à la sortie potentielle d’autres pays de cette Union Européenne, serait aussi un fake. Chaque pays ayant sa propre économie, ses relations commerciales et politiques avec l’UE. (Ce qui démontre que cette Union, en fait, n’en est pas vraiment une sauf au niveau des capitaux fuyants.)

L’Union Européenne nous à coûté « un pont »!
L’Union Européenne va nous en coûter un second!
En somme, nous aurions mieux fait garder notre identité nationale.
Plus la machine est grosse, plus elle devient incontrôlable.

Par le passé:

Nous avons déjà vécu le même scénario avec l’empire soviétique;
Les objectifs promis étaient assez similaires.
Remarquons que les pays sortis de cette union-là s’en sortent plutôt bien, lentement mais surement, après s’être fait appauvrir et piller…

Qui connait Vladimir Boukovski? Très loin d’être un illustre;
D’abord enfermé sous l’ancien régime soviétique, le voila invité plus tard à se présenter aux présidentielles!
Présentation de cet homme.

Le témoignage éclairé de Vladimir Boukovski en 2004 – L’Union européenne: la nouvelle URSS?

Et chez nous?
A savoir que l’article 50 de la Constitution Européenne prévoit la sortie d’un membre sous fort peu de conditions:
2 ans de négociations, pour ne peut-être aboutir à… rien!
Ensuite, aucune « punition » n’est prévue si la sortie effective au bout de ces deux ans à lieu, sans accord entre le pays en question et l’UE.

Quelles leçons en tirons-nous?

Sur base de l’article SudPresse du 16/01/2019

Constat à l’aube du changement possible…

Le ressenti d’un citoyen qui rejoint tant d’autres émotions d’une grande partie de notre monde:

Par Jean Paul Jones, le 05/01/19 sur MCL & Vous.

Les gens ne s’intéressent plus à rien tant qu’ils ne sont pas touchés personnellement!

Le monde entier est basé sur des atrocités et des mensonges, partout autour de nous c’est chaos, vérités cachées.
Nous sommes dirigés par des capitalistes,  guerres, viols, pédocriminalité, destruction des droits sociaux, violence, racisme, maltraitance animale, glorification du pouvoir et de l’argent, jeunesse décadente, les gens qui s’abrutissent, etc.

Une majorité répondra: « Ouais je sais mais qu’est ce que tu veux que j’y fasse? », « Te prends pas la tête avec ça et profite de la vie ! »

Ils disent cela alors que leur vie se résume à « métro boulot dodo », parfois sous anti-dépresseurs mais en continuant à croire au père noël à coup de votes tous les 5 ans, en revotant « comme avant » voyant leurs droits disparaître les uns après les autres.

Attendant leur retraite misérable en espérant avoir encore un minimum de santé après avoir passée toute une vie à n’avoir jamais été véritablement soi-même.

A se bousiller le corps entre médocs, alcool, drogues, tabac, pollution, malbouffe et autres saloperies pour oublier leurs rêves qu’ils ont enfouis au plus profond de leur coeur.

La tête baissée à subir et tout voir et accepter sans jamais avoir su dire NON!

 

Quelques simples constats?

Les programmes télés qui font le plus d’audience sont les émissions les plus vides de sens.
Les vidéos sur internet avec le plus de vues sont les vidéos les plus stupides.

Les célébrités les plus suivies et admirées sont les plus dépravées et sans valeurs.

Les médias les plus regardés et partagés, sont les plus corrompus.

Les pages FB avec le plus de « J’aime » sont des pages basées sur le buzz, des ragots, le voyeurisme, les moqueries ou autres futilités destructrices de nos valeurs.

C’est dingue que, tout ce qui concerne la seule chose que nous ayons en commun, soit notre avenir et que tout le monde s’en branle littéralement… Nous vivons dans un système qui n’a plus aucun sens!

Toutes les valeurs fondamentales sont inversées, le bien est écrasé et ce qui nous détruit à grands coups de « pseudo-nécessités » est idolâtré.

Jamais dans leur vie les gens n’agissent à défendre leurs droits les plus élémentaires. Ils disent êtres conscients des problèmes du monde mais à peine ouvrent-ils les yeux qu’ils les referment instantanément.
Quand vous sortez vraiment de ce système corrompu et que vous prenez assez de recul, refermer les yeux est IMPOSSIBLE!

Et c’est un calvaire que d’utiliser votre énergie chaque jour de votre vie face à une armée de zombies.

Parfois je préférerais être un abruti et vivre comme un imbécile heureux sans jamais rien capter autour de moi;

Prendre des « selfies » de mon assiette ou de ma tronche en espérant avoir des « likes » de gens qui se foutent de ma vie, les mêmes personnes que je « follow » en vivant à travers
leur vie, oubliant de vivre la mienne et de ne penser qu’à ma petite gueule, ne voyant pas la chance d’avoir ce que j’ai mais seulement ce que je n’ai pas.

Pour seule grande préoccupation, me demander comment je vais m’habiller vendredi soir pour aller en boîte, juste pour faire le beau devant des gens qui font la même chose que moi, sans but précis.
Acheter des trucs qui me servent à rien avec de l’argent que je n’ai même pas, juste pour impressionner des gens que je connais pas.

Mais heureusement qu’il y a tous ces gens issus du peuple, Gilets Jaunes, révoltés, insoumis, rebelles, libres penseurs, anarchistes, artistes, marginaux, utopistes et bienveillants envers les plus démunis!

Ces gens qui se bougent les fesses chaque jour pour changer ce monde en tentant d’unir les êtres humains dans la Force.
Merci à toutes et tous d’être ce que vous êtes aux quatre coins du monde !

J’ai malgré tout grand espoir que tout ça puisse changer et une foi inébranlable en l’Humain et ses capacités.

Sachez que si vous ne vous sentez pas à votre place dans ce monde c’est que vous êtes là pour en créer un nouveau.
Vous n’êtes pas seuls du tout !

J’espère que vous recevrez ce message et qu’il puisse raisonner dans le cœur et les âmes du plus grand nombre.