Tax Shift, Acte III… Allez, on y croit!

Plus de pouvoir d’achat pour les travailleurs en 2019?

Avec le tax shift, lancé en 2015, le gouvernement Michel voulait réaliser un glissement de l’impôt sur le travail vers d’autres formes d’impôt. En 2019, la dernière phase de ce vaste plan entrera en vigueur, avec trois nouvelles mesures.

– Bonus fiscal à l’emploi plus élevé

Le bonus à l’emploi est une mesure qui soutient les plus bas revenus: les travailleurs touchent plus en net au départ d’une rémunération brute inchangée.
Le bonus maximum à l’emploi concerne les travailleurs qui ont une rémunération mensuelle brute de 1.641 euros maximum. Par cette mesure, ils verront leur rémunération nette augmenter chaque mois de 11 euros en 2019.

– Taux d’imposition de 40% élargi

Dans le calcul de l’impôt, le revenu est coupé en tranches. Plus la tranche de revenu est élevée, plus élevé sera aussi le taux d’imposition. Les taux qui s’appliquent aux différentes tranches sont 25, 40, 45 et 50%.
Lors du calcul de l’impôt sur les revenus que vous gagnerez en 2019, une plus grande partie sera imposée à 40 au lieu de 45%. Concrètement, et sans tenir compte des centimes additionnels communaux, cela peut rapporter jusqu’à 31,5 euros par an.

– Une seule quotité exemptée d’impôt pour tout le monde

La quotité exemptée d’impôt est la partie du revenu qui échappe à l’impôt. Par le passé, le niveau de cette quotité variait selon le niveau des revenus.
A partir de 2019, ce que vous gagnerez en dessous de 8.680 euros ne sera plus imposé. Pour tout le monde. « La quotité exemptée d’impôt augmente ainsi de 1.250 euros au maximum, ce qui augmente en principe le pouvoir d’achat de 334 euros par an en moyenne.
Pour un isolé avec deux enfants, il se chiffrerait ainsi à 535 euros.

 

Prenons l’exemple d’un TRAVAILLEUR avec un bas salaire et le statut isolé, l’augmentation maximale sera de 41,46€ par mois!
Pas d’augmentation similaire pour les plus bas revenus des personnes sans emploi, malades, retraités etc. !!!

Lorsqu’on ne regarde que les augmentations des tarifs énergétiques sur les deux dernières années, ce pouvoir d’achat massacré n’est même pas compensé!

En fait, cet avantage financier revient directement aux sociétés (privatisées) de production et distribution d’énergies par glissement de cette réduction d’impôt vers leurs bénéfices (Quasi pas imposés…) !
Elles augmentent leurs tarifs que cette réduction d’impôt va « combler en partie » mais seulement pour une petite frange de la population, c’est à dire, la partie des faibles revenus du TRAVAIL uniquement.

Les autres effets de ce Tax Shift qui nous sont vendus tel des fabuleux avantages, ne comblent même pas un petit pourcentage des pertes de pouvoir d’achat enregistrés depuis au moins deux ans.

On peut donc en conclure que:
– Les plus bas revenus non issus du TRAVAIL peuvent mourir de soif.
– Les revenus plus élevés mais pas forcément mirobolants n’ont qu’à payer les différentes augmentations de tarifs et se débrouiller.
– Les plus gros revenus ne se tracasseront pas pour « si peu » (Pour l’instant…)

Et ces « représentants des citoyens » œuvrant pour notre bien-être et notre dignité se gaussent de ce merveilleux cadeau fait au peuple!

Rappelez-vous qu’en mai 2019, il sera grand temps d’imposer le changement!
Oui! Vous irez voter car seule une décision massive des citoyens pourra contrer ce système décadent pour un futur plus digne, plus solidaire !

Oui, des solutions existent !
Il suffit d’aller (re)voir notre site web en détail.

Pour les appliquer, une seule recette et elle est si simple: Confiez vos voix, votre confiance à des gens comme vous, comme moi, connectés à la réalité et aux besoins de tous!

Solidairement, votons tous pour une politique citoyenne!
Nous avons le pouvoir:  « L’Union fait la Force »!

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *