La TTF, un seul impôt minimal est nécessaire!

La TTF : Qu’est ce que c’est?

Le MCL a basé le financement de son projet d’allocation universelle sur cette méthode en y incluant les dépenses actuelles de l’état.

La Belgique est le deuxième pays européen où l’on prélève le plus en impôts sur les revenus, TVA et contributions sociales, derrière la Hongrie et devant la France.

Toujours selon cette étude, le taux d’imposition du salarié moyen augmente dans l’UE de 43,99% en 2010 à 44,23% en 2011 !!!
Source: La tribune.fr – 25/07/2011

En novembre 2017, selon le rapport Paying Taxes 2018 publié par la Banque Mondiale et PwC, la charge fiscale en Belgique dépasse largement la moyenne européenne et fait partie des plus élevées au monde!
La pression fiscale calculée dans ce rapport prend en compte l’impôt des sociétés, les charges sur le travail et toute une autre série de taxes.

Nous obtenons donc l’honorable taux d’imposition de … 62,2% !!!
Source : Le soir du 23/11/2017.

En reprenant les chiffres des recettes et dépenses de l’état, on s’aperçoit assez vite que les besoins grandissants ne sont plus finançables par les citoyens et les entreprises.

Les employeurs aussi partagent la soupe:

En 2016, l’employeur moyen de l’UE devra débourser 185 € pour que son salarié puisse disposer de 100 € de pouvoir d’achat réel, tout en s’acquittant de 85 € de charges et d’impôts.
La fiscalité pesant sur le salarié moyen varie très fortement d’un pays à l’autre.

Les employeurs français et belges doivent, par exemple, débourser 235 et 232 € pour que leurs salariés moyens disposent de 100 € de pouvoir d’achat.

À l’opposé, les employeurs du Royaume‐Uni, d’Irlande, de Malte ou de Chypre distribuent entre 155 et 131 € pour générer 100 € de pouvoir d’achat réel.

(Source : Fardeau social et fiscal de l’employé moyen au sein de l’UE — 7ème édition 006 de 2016)

C’en est assez! On étouffe!

Nous constatons que si le citoyen est « condamné » à laisser plus d’un demi revenu à l’état face aux grandes sociétés, les lobbies financiers internationaux implantés chez nous qui ne participent quasi pas, voire pas du tout à l’impôt!

C’est évidemment injuste et inéquitable!

Lorsqu’on reprend les besoins de finances de l’état, on s’aperçoit également que les milliards d’Euro nécessaires sont juste ponctionnés là où « c’est le plus facile »!

Et si on remplaçait TOUTES ces taxes par UNE SEULE qui réponde véritablement aux besoins de l’état ET des citoyens?
Entendez une seule taxe simple et efficace qui permettrait de financer les besoins actuels de l’état, un revenu de base transitoire vers un système simplifié d’allocation universelle inconditionnelle et qui dégagerait en sus des milliards d’Euro supplémentaires.
Ces milliards supplémentaires peuvent être réinvestis dans toutes les matières pour lesquelles on nous bassine depuis des décennies avec le sacro-saint « Il n’y a pas d’argent! »

Mais qu’est ce que c’est, cette taxation sur les transactions financières?

C’est une taxe appliquée non plus sur chaque revenu ou possession selon des régimes aléatoires, selon l’individu, son statut social, et pareillement pour une société.

La TTF est une taxe unique appliquée non plus sur les revenus ou les possessions, mais sur chaque dépense effectuée, chaque transaction financière électronique ou en liquide, en ce compris les transactions des grandes sociétés, celles des lobbies financiers, les transactions boursières etc.

Cette taxe appliquée à TOUTES les transactions financières sans distinction est la plus juste et la plus équitable, chacun participant à la richesse du système à hauteur de sa capacité de dépenses, sa richesse.

Voir les travaux de Simon Thorpe – GB/France

Comparons ces deux systèmes avec l’exemple simplifié d’un citoyen lambda, par exemple, un salarié qui dépenserait tout son revenu mensuel:

Dans notre système actuel:
Revenu brut  2.500€ (Celui qui est indiqué sur votre contrat d’emploi)
Taxes  62.2% 1.550€
=> Dépenses réellement réinjectées dans l’économie: 950€
(Ce que vous dépensez réellement hors TVA et autres taxes!)

Dans un système de TTF:
Revenu Brut 2.500€ (Celui qui est indiqué sur votre contrat d’emploi)
Allocation universelle inconditionnelle 1.500€
Taxe sur vos Transactions Financières à 0,11%  => 4,40€
=> Dépenses réellement réinjectées dans l’économie: 3.995,60€

Nous savons qu’une économie où l’argent circule est une économie saine. Vous remarquerez aisément une réelle productivité de votre argent de … 420,58% !!! (Nous pourrons tous dépenser ou mettre de côté environ 3 fois de plus que nos dépenses actuelles!)

Pour les employeurs belges qui doivent débourser 232 € pour que leurs salariés moyens disposent de 100 € de pouvoir d’achat, ils ne devront débourser alors que 100,11€!

C’est une augmentation de la capacité financière de 131,74% à réinvestir dans l’emploi, les formations, la sécurité et l’environnement de travail, la robotisation ou numérisation des tâches lourdes et/ou rébarbatives.

Mais surtout, la qualité de leur produit ou service à un prix concurrentiel devient comparable et/ou opposable aux marchés extérieurs de l’UE!
Construire un produit de haute qualité au niveau des prix pratiqués sur les marchés asiatiques représente une extraordinaire opportunité face à la concurrence étrangère, pour notre commerce extérieur.

Nous pouvons enfin parler de véritable « croissance »!

Les grandes sociétés délocalisées vont revenir en courant, entraînant de nouveaux « investisseurs », entraînant également de grosses transactions financières, suivis ainsi d’une augmentation vertigineuse des
recettes de la TTF qui pourra être réinvestie dans les besoins des citoyens et/ou générer une diminution de ce taux de TTF.

Une spirale positive à l’opposé de la spirale déficitaire infernale que nous subissons chaque jour, qui nous tire vers le chaos total si nous ne changeons pas notre fusil d’épaule rapidement!

Notre méthode de calcul du résultat de l’application de la TTF à 0,11%.

Des chiffres qui donnent le vertige!

Les données du calcul:

La valeur totale des TF en Belgique pour 2016:
504.102,10 milliards de $ ou 410.921,02 milliards d’€.

Source: BIS 2018 – Page 515.


– Dépenses de l’Etat belge:
225,10 milliards d’€
– Recettes de l’Etat belge:
214,56 milliards d’€

Source: BNB recette/dépense de l’état 2016.

 

Population belge majeure (+18 ans):     9.027.449 personnes.

Source: StatBel – Population au 01/01/2017

 




Coût de l’Allocation Universelle à 1500€/mois/personne

9.027.449 x 12 x 1500 =      162.494.082.000 € /an

Situation actuelle:

Recettes de l’Etat:                       +214.569.200.000 €
Dépenses de l’Etat:                        -225.101.100.000 €
Total de la dette:                =         – 10.531.900.000€
On observe un déficit budgétaire de plus de 10 milliards!

 

En finançant par la TTF (Sans aucune autre taxe!) :

Recettes de l’Etat par TTF     +452.013.122.000 €
Dépenses de l’Etat:                      -225.101.100.000 €
Financement AU:                         -162.494.082.000 €
Total restant:                        =       64.417.940.000  €
On observe en sus d’une allocation universelle versée, une réserve budgétaire de plus de 60 milliards!

 

Pour la transition vers ce système, nous prévoyons de passer par une phase intermédiaire sur laquelle nous travaillons activement avec Philippe Defeyt et Simon Thorpe et prévoyons de le soumettre à d’autres économistes.

Elle se mettra en place avec l’intégration affinée du revenu de base telle que proposé par Philippe Defeyt et Marc Chesney.

Voir l’étude du RBI de Marc Chesney – Suisse

Le projet de revenu de base de Philippe Defeyt.

Pari gagné?

 

Print Friendly, PDF & Email