Charte Politique du MCL

Notre Charte, comme un contrat citoyen mais en confiance!

Par la présente, toute personne désirant soutenir les objectifs du Mouvement des Citoyens Libres s’engage à respecter la ligne de conduite définie à la création de notre parti politique.  Elle s’engage également à défendre le programme auprès de la population de notre pays dans un unique but collectif qui est le bien être de toutes et tous.

Notre modèle de société se basant sur la déclaration des droits de l’Homme et des articles 8 à 32 de l’actuelle Constitution de Belgique n’est nullement compatible avec un engagement dans un but personnel d’enrichissement ou l’espoir d’un plan de carrière lucratif au détriment des citoyens de notre pays.

Au MCL, un engagement politique se fait par conviction et dans l’intérêt des populations dont nous serons les fidèles représentants afin d’offrir un avenir digne de ce nom aux générations futures. Notre mission est de réinstaurer une ligne de conduite humaine prenant en compte les besoins réels de chaque personne afin de lui assurer un mode vie digne et juste en s’attaquant aux violations trop nombreuses des droits humains.

Tout le monde peut participer à ce nouveau projet humain, solidaire et offrir ses services afin de représenter notre mouvement politique dès lors qu’il y aura prise de contact et l’aval des membres actifs de celui-ci. Toute initiative personnelle est la bienvenue afin de nous faire connaître de manière plus rapide et efficace mais aucun engagement financier et/ou moral ne pourra être pris au nom du Mouvement Citoyens Libres sans autorisation préalable.

Lors des prochaines élections en 2019, notre but est de présenter des listes régionale et fédérale afin de défendre nos objectifs humains et citoyens partout en Belgique.

Notre politique est à l’opposé du système imposé par toutes les formations traditionnelles depuis des décennies.  Nous défendons prioritairement les intérêts de l’ensemble des citoyens de notre pays, ce qui fait de notre mouvement le seul parti « combattant » ce système et visant la solidarité entre toutes et tous.

Au cas où nous nous retrouverions dans la situation où une coalition serait nécessaire pour accéder à une majorité, la position du MCL est très claire et transparente : la création de notre mouvement politique citoyen a pour objectif de changer de système et de modèle de société et non pas d’accéder au « pouvoir à tout prix » comme l’ensemble des partis politiques existants.

Une coalition ne pourrait être envisageable qu’après les résultats du scrutin et sous conditions non négociables :

– Qu’une charte publique et un accord clair et détaillé soient signés entre les différents partis de cette coalition éventuelle.

– Que dans cet accord soient inscrits comme obligations prioritaires, dès qu’un Gouvernement sera formé, l’application de l’allocation universelle et inconditionnelle, la sortie de l’Union Européenne, l’inscription dans notre Constitution du recours au référendum citoyen pour toute décision engageant notre pays et susceptible de changer le quotidien des citoyens ainsi que le respect total de l’entièreté de la déclaration universelle des droits de l’Homme qui devra être juridiquement contraignante afin que plus jamais personne ne puisse abuser et prendre des décisions contraires à la dignité humaine.

Le MCL n’a pas sa place aux côtés de partis politiques non démocratiques et inhumains. L’accession au pouvoir pour le pouvoir ne nous intéresse pas. Il est dès lors logique et fondé de maintenir notre cap pour atteindre nos objectifs et mener notre campagne de manière crédible avec conviction et détermination. Conscients que la voie politique que nous avons choisie pour changer le modèle de société défaillant dans lequel nous vivons aujourd’hui passe par le fait de « rentrer dans le système pour mieux le défaire », nous resterons très attentifs et vigilants aux comportements de nos différents représentants et/ou élus pour que la philosophie et la ligne de conduite du MCL soient respectées et appliquées.

Dans cette optique de changement, chaque représentant du Mouvement Citoyens Libres élu démocratiquement à un poste pour lequel la rémunération prévue par la législation actuelle correspond au salaire moyen d’un citoyen, consacrera entièrement son temps de travail au seul mandat pour lequel il a été élu.

Dans le même état d’esprit, aucun cumul de mandat ne sera autorisé au MCL. En ce qui concerne les mandats du MCL, et avant de s’engager à défendre le programme humain, chaque élu accepte en âme et conscience de remettre son mandat politique au parti s’il devait s’avérer que notre ligne de conduite et le respect de cette charte étaient bafoués par ledit élu.

Chaque personne voulant défendre et représenter le Mouvement des Citoyens Libres et son programme ne devra appartenir à aucune autre formation politique et respectera scrupuleusement cette charte citoyenne par soucis de transparence totale et de crédibilité envers nos sympathisants, nos membres, l’ensemble de la population que nous représentons et que nous défendons.

Avec force, courage, volonté, conviction et détermination… nous y arriverons !

L’Union fait la force.

Print Friendly, PDF & Email