Nos objectifs

L’objectif global du Mouvement Citoyens Libres.

Nous parlons d’objectifs.

Nous ne voulons pas présenter un « programme » comme tous les partis traditionnels car nous savons tous que, dès la première coalition nécessaire « pour prendre le pouvoir », toutes ces belles promesses s’envolent sauf quelques « compromis à la belge » et des mesurettes qui ne règlent pas les problèmes rencontrés par leur fondement, leur source.

Nous ne voulons pas « prendre le pouvoir ». Nous voulons être la porte ouverte vers l’unité des citoyens qui représentera ce pouvoir.

Le seul « programme » que nous pourrons présenter sera celui élaboré par les Citoyens eux-mêmes à travers le referendum citoyen juridiquement contraignant.
Cet objectif global se définit selon les besoins de l’Homme face aux impératifs économiques. Un monde qui change doit s’adapter à l’évolution de la vie et non l’inverse.

Afin d’atteindre ces objectifs qui composent ce changement profond, nous devrons passer par un grand bouleversement appelé « reprendre notre liberté d’action et de décision » afin d’enfin décider nous-mêmes, Citoyens, de notre avenir et celui de nos descendants.

Pour ce faire,  nous devons désolidariser la Belgique de cette Union Européenne qui définit ce que chaque pays membre peut ou ne peut pas faire dans un soi-disant intérêt solidaire. Sans cette option, le changement ne sera jamais amorcé, les suites ne sont même pas réalisables sous le dictât européen.

L’objectif premier est la clé de voute de ce changement: Sortir de l’Union Européenne par la voie légale de l’art. 50 du Traité de l’Union Européenne tout comme d’autres pays de l’U.E. l’ont déjà mis sur la table. (Suède, Pays Bas, Portugal etc…)
A partir de ce moment seulement, nous pourrons enfin nous attaquer aux besoins de l’Homme et rendre le citoyen acteur décisionnel de la vie de son pays.

La suite de ce projet global reprenant des objectifs qui sont les suivants et dans cet ordre:

  • La modification de la Constitution de Belgique afin d’y inclure le referendum citoyen sous forme juridiquement contraignante. C’est la seule manière de rendre le pouvoir décisionnel final aux citoyens et ouvrir la porte au contrôle du travail effectué par leurs représentants.
    Les politiques élus reprendront le rôle initial qui leur est dévoué: la représentation réelle des Citoyens et la mise en œuvre des décisions prises par ceux-ci.
  • La mise en place d’un système neuf et simplifié pour tous, basé sur plusieurs points précis qui forment un ensemble solidaire destiné à redistribuer l’emploi existant sous forme moins contraignante en temps, à rendre le pouvoir d’achat aux citoyens par l’instauration d’une compensation issue de la redistribution de la richesse nationale existante, avec à l’appui, une solution de financement de l’Etat à l’opposé du système actuel, mais simple, efficace et juste.

    Ceci rend au Citoyen, la possibilité d’une vie digne pour chacun sur base de la convention des droits de l’Homme et des articles 8 à 32 de l’actuelle Constitution de Belgique.Ce modus operandi est incontournable pour ensuite se mettre au travail en ce qui concerne  nos besoins de tous les jours, un futur digne et juste, un environnement sain, une solidarité à toute épreuve.

Allez y, imaginez ce que peut devenir ce monde en sachant qu’économiquement, tout est possible à partir du moment ou l’argent ne crée plus la pauvreté par la restriction et l’austérité inutile mais permet au contraire d’investir dans de réels projets selon nos besoins, nos passions!

Démontrons ensemble que tout est possible à partir du moment ou l’Union fait la Force et que nous soyons acteurs d’une politique active et créatrice!

Pour découvrir le projet global dans un langage clair,  notre dossier complet par ici : Dossier sur l’allocation universelle et attenants

Print Friendly, PDF & Email