Simon Thorpe, Philippe Defeyt et le MCL en réunion à Namur.

9 février 2018: Un grand pas en avant, un grand moment!

Lorsque, au-delà de toute idéologie politique, « d’étiquettes » ou de « compétitions » pour accéder à un échelon du pouvoir, d’autres femmes et hommes engagés se réunissent autour d’un réel projet ambitieux défendant le strict respect de la dignité, des droits et libertés de chaque être humain, nous pouvons affirmer qu’il est certain qu’un monde meilleur, plus juste et équitable, est à notre portée et naîtra dans les années qui suivent.

Un réunion, des débats, un grand échange d’idées, mais surtout un objectif fondamental commun :

Simon Thorpe, défendant « un monde (pratiquement) sans taxes ».
Lien – Simon Thorpe: Vers un monde (pratiquement) sans taxes

Philippe Defeyt, auteur du projet d’un Revenu de base.
Lien – L’ allocation universelle vue par Philippe Defeyt.

Le Mouvement Citoyens Libres œuvrant pour l’allocation universelle et inconditionnelle.
Marianne Delfosse, Sonia Mattioli, Florence Boens, Viviane Mottiaux, Pascal Masarotti,  François Van Camp, Olivier Jacobs et René Hoeymakers.


Après cette journée très riche en partages, nous arrivons à la conclusion que les méthodes ne sont nullement incompatibles bien au contraire! Elles vont même s’intégrer pour une période de transition.

En effet, une ligne évolutive sera instaurée dans notre projet sous la forme d’une période transitoire nécessaire à ce changement fondamental pour l’avenir de tout un chacun.

Nos travaux, par cette collaboration étroite, vont pouvoir se poursuivre et s’intensifier pour évoluer!

Merci à tous les acteurs(trices) de cette journée si importante!

Et que ce monde change enfin!
Pascal Masarotti

Revenu de base: Commission Parlementaire.

Le Conseil de l’Europe adopte une résolution favorable au revenu de base.

Par Maxime Vendé le 02/02/2018.

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a récemment voté une résolution en faveur du revenu de base inconditionnel.

Comme rappelé dans l’article présentant la décision, ce scrutin faisait suite au rapport sur le revenu de base remis début janvier par Nunzia Catalfo, rapporteuse pour la Commission des questions sociales, de la santé et du développement durable.

Le conseil de l’Europe s’est prononcé en faveur de la résolution à la majorité des suffrages exprimés :  48 votes pour, 33 contre et 12 absentions.

Un revenu de base pour vivre dignement

L’assemblée définit le revenu de base comme « universel, individuel, inconditionnel et suffisant pour pouvoir vivre dans la dignité ». Une visée plus ambitieuse par exemple que la définition actuelle du Réseau mondial pour le revenu de base (Basic Income Earth Network, BIEN) ou encore que celle du Mouvement Français pour un Revenu de Base(MFRB), qui ne parlent pas de montant minimum. Le rapport Catalfo évoquait déjà le seuil de pauvreté, défini par l’Union européenne à 60 % du revenu médian.

Par ailleurs, le caractère cumulable du revenu de base est rappelé : ce revenu « viendrait s’ajouter aux revenus obtenus par ceux qui sont employés dans des formes de travail non conventionnelles et de travail partagé, ceux qui sont en sous-emploi ou qui effectuent un travail non rémunéré  ».

Encourager les expérimentations

Enfin, l’APCE prend note que le revenu de base représente un changement profond de la politique sociale et appelle en conséquence les états membres à débattre du sujet, à examiner les expériences passées et surtout à « tester sur le terrain différentes formules de revenu de base au niveau local, régional ou national ».

Une incitation à multiplier les expérimentations à différentes échelles dans l’Union européenne qui apportera assurément du grain à moudre à celles et ceux qui veulent passer de la théorie à la pratique.

Le monde change!

Alors? Quand est-ce qu’on bouge?

La robotisation, la numérisation, l’automatisation… Un sujet qui fait débat!
Mais les solutions???

 Tout comme la construction de la Ford T à la chaîne déjà mécanisée en son temps et maintenant complètement robotisée, l’embouteillage mécanisé, l’utilisation de votre ordi ou smartphone pour vos transactions bancaires, nous avons tous accepté cette modernisation, cette évolution car elle apporte une réponse à une attente de tous. Le temps!

 Ce monde de technologie évolue à une vitesse fulgurante, toujours générée par la rapidité d’exécution des machines et bien entendu les avantages que cela impacte sur les coûts de production.

L’argent, toujours l’argent… Eh oui!

Argent dont nous avons toujours accepté la présence et qui dirige nos vies à tous. Il suffit de voir ce que l’humain est capable de faire pour l’argent… la course à l’argent, la compétition de tous pour en avoir toujours plus, sinon, râler car « on en a pas assez ».

 L’excuse traditionnelle est « le temps ». On travaille trop, « on a plus le temps pour nos enfants; on court partout », plus le temps de vivre nos passions, de voir nos amis, de s’asseoir sur un banc regarder nos enfants, de profiter simplement de notre vie!

 

« On est pas nés sur cette terre pour s’ennuyer et se compliquer la vie! »

Notons au passage que cela a toujours évolué en ce sens et maintenant, l’humain semble surpris. C’est une bonne chose car enfin les consciences s’éveillent grâce à cette saturation.

 L’humain a évolué, son environnement technique aussi (au détriment de la planète et de sa propre vie). La seule chose qui n’a pas encore évoluée en ce sens, c’est notre système social, notre système économique.

La preuve en est que ce système est occupé à s’écrouler tout seul, tout doucement depuis les années 70-80 et à une vitesse exponentielle de nos jours.

Et nous?
Et bien on regarde tout cela en râlant bêtement depuis des décennies! D’autres, les industriels actuels, par exemple, ont saisi cette opportunité et ils ont bien raison puisque non seulement il serait stupide de ne pas évoluer, mais tout le monde est d’accord sur le principe.

Alors si au lieu de continuer de râler tous ensemble, si on se mettait ensemble pour justement pour évoluer en ce sens aussi?

Nous pouvons tous adapter cette société à cette évolution.
C’est même notre devoir!
Nous savons tous que l’argent pour cela est bien présent. De la richesse il y en a un paquet.
Et du temps? Oui il y a du temps!
24 heures sur une journée décomposée en 8 heures de sommeil, 8 heures pour nos activités et 8 heures pour NOUS!

C’est ce système que nous devons maintenant adapter pour nous tous!

Les solutions réelles existent bel et bien! Il y a lieu de les mettre en place, et ce rapidement, sinon ce sera le chaos!

Ces solutions passent par un changement profond de nos habitudes, de nos priorités, nos BESOINS.

 Nous en sommes au stade de nous sentir aussi corvéables à merci que des machines « car on a pas le choix »!
Bien sur que si, nous avons le choix!

Si ces machines peuvent faire une grosse partie du travail dur, lourd et sans réel épanouissement de nous-même, pourquoi refuserions-nous cette opportunité?

Pour cela il faut bouger! Bouger son derrière et ses méninges, sortir de nos « petites habitudes », ouvrir les yeux et voir ce cadeau que nous offre cette évolution!

Bouger comment? En commençant à cesser de voir le mal partout, en cessant de râler bêtement et de crier au scandale!
En somme de pleurnicher individuellement dans son coin.
Oui, râler derrière un écran, c’est individuel aussi!
C’est facile mais ne dégage absolument AUCUNE solution.

On a assez râlé. Les constats sont légion!
Et après? On reste là et rien ne change?

Des gens œuvrent à ce futur! Mais vous? Vous pouvez y croire?
Etes-vous capables de regarder autre chose que l’assiette du voisin dans l’unique but de la convoiter?

Dans toute cette masse de gens, nous sommes extrêmement nombreux à vouloir un changement très profond de ce système. Dans cette optique, il y a un nombre grandissant de personnes qui s’éveillent et bougent dans le bon sens, bien plus qu’on ne le croit. (C’est sur, c’est pas médiatisé à outrance tel que le pauvre chien écrasé, dans un journal…)

 Alors rappelez-vous que mille personnes qui se battent contre des millions ne sont même pas entendus.
Rappelez-vous ce que nos aïeuls (nous) ont appris il y a bien longtemps!
Seule l’Union fait la Force!

Pour ceux qui ne croient pas que de réelles solutions existent, allez voir l’une des plus probables et déjà étudiée par de nombreux économistes depuis les années 70 (et pour certains, même avant!)

Nous en avons fait un condensé « vulgarisé », sans mots compliqués et termes juridiques imbuvables.

Ce projet reprend la possibilité d’allier tous les éléments suivants:

– l’intégration du « plein emploi » qui n’existera jamais plus car la robotisation est en marche,

– la redistribution du travail actuel et futur,

– le retour au temps de vie pour tous par cette redistribution du travail au gré du choix personnel de chacun, pour que chacun ait sa chance de continuer à bosser ou de s’adonner à sa créativité, ou simplement ne rien faire de plus… Le choix, une liberté de choisir sa vie!

– la large compensation financière de cette perte financière de la réduction du temps de travail par une allocation universelle ou revenu de base ou peu importe comment on l’appellera,

– une très nette augmentation du pouvoir d’achat de chacun donc également une éradication directe de la pauvreté grandissante,

– le financement de cette allocation universelle et bien plus par une taxation unique sur TOUTES les transactions financières en // avec une abolition totale de TOUES les taxes actuelles devenues inutiles.

Mais si! Bien sur que si, c’est possible!

Pour ceux qui ne l’ont pas encore (re)lu pour bien comprendre l’ensemble de ce projet, je vous invite à le (re)découvrir et à le (re)partager en masse par le lien sur notre site par ce lien vers notre dossier.

Retrouver également l’ensemble de ce projet dans la rubrique « Nos objectifs » de ce site qui comprend:

– les 3 piliers incontournables pour un changement en profondeur,

– le constat et quelques exemples de ce qui nous arrive avec cette automatisation du monde,

– une ébauche (liste non-exhaustive) de tout ce qui pourra enfin changer dans le bon sens.

 Partagez! Partagez! Le monde doit savoir! 

Et d’ajouter que ceci, hormis les chiffres qui sont proprement belges, est applicable à n’importe quel pays d’Europe et au delà!

Belle journée à tous!

En dehors de l’UE, on réfléchit!

Une fois de plus, c’est la Suisse qui montre l’exemple…

Pour une monnaie à l’abri des crises : Initiative Monnaie pleine « Le secteur financier sera de nouveau au service de l’homme et non pas l’inverse ».

Intervention de Ada Marra au Parlement Suisse.

Lorsqu’on sait que pour vous faire un crédit, pour votre maison par exemple, la banque crée une dette.
Cet argent vient de nulle part, il vient de l’ex nihilo. (Donc il n’existe que sur un écran en quelques chiffres.)

Les remboursements que vous effectuerez dans ce cadre seront répartis comme suit:
– Le capital retourne au néant (Ex-nihilo) donc il est « détruit ». Du moins en théorie…)
– Les intérêts vont dans la caisse de la banque.
Les banques font donc de l’argent sur « rien » mais c’est vous qui le payez en vrai!

Lorsqu’on a « sauvé les banques », pourquoi avoir pris l’argent de l’état (Celui des citoyens!) pour ce faire?
Il aurait suffi de suivre exactement la même procédure et la « dette » des ces banques ne serait pas sur le dos des citoyens, mais bien sur celui des banques qui sont des entreprises commerciales à part entière!
Un autre commerce serait simplement déclaré en faillite!

Le billet d’Ithara Gaïan – 02/01/2018

L’allocation universelle, bientôt en Belgique ?

 

image.png

Bonjour à tous,

Il y a quelques années, quand j’ai commencé à parler de l’Allocation universelle (AU), on me prenait pour un allumé utopiste. Maintenant, la quasi totalité des partis politiques belges en parlent.

Certains partis proposent une somme tellement dérisoire qu’elle est absurde et ne permet en rien le dépassement du seuil de pauvreté.

Personnellement, j’ai été vice-président d’un parti belge, l’un des tous premiers à proposer une AU dans son programme. En ce moment je ne suis plus qu’un militant, mais un militant convaincu. Ce parti propose une allocation indexée au coût de la vie, avec un montant de +-1500€/mois/personne.

En effet, pour moi, une AU est incontournable, l’informatique et la robotisation remplacent chaque jour un peu plus l’humain au travail. La mondialisation et la concurrence ne permettent plus de payer des salaires au juste prix.
Du coup, les sans-emplois augmentent et le niveau de vie, y compris des travailleurs est en baisse.

Comme l’AU serait distribuée à chacun, elle n’est plus discriminatoire, on entendra plus parler de chasse aux vilains chômeurs, et les politiques pourront dès lors se focaliser sur les fraudeurs et autres problèmes bien plus importants.

L’effet secondaire direct est bien évidemment que chaque citoyen pourra choisir de démarrer une activité utile, commerciale ou non, puisqu’il saura se nourrir et vivre dignement.
Personne n’aime s’ennuyer, donc l’activité (à contrario de l’emploi) pourra se développer sans limites.
Nous passerions donc du plein emploi (actuellement plus possible) à la pleine activité !

Certains disent qu’elle est non-finançable, ce qui est totalement faux, ceux qui le prétendent ont intérêt à ce que le système d’élites actuel persiste, en d’autres termes, les gens plus qu’aisés ! Il y a plusieurs méthodes de financements possibles, dont une, celle de Thorpe qui en plus de permettre une AU digne (+-1500€/mois) permet également de supprimer toute forme d’impôts tout en restant dans le positif!!!

Depuis quelques temps maintenant, on ne me traite plus d’utopiste et j’en suis ravi, car selon moi, l’AU est incontournable, et finira par arriver malgré le travail acharné des détracteurs (plus qu’intéressés à garder l’ancien paradigme).

Et vous ? Que pensez-vous de l’AU ?
Que feriez-vous avec une telle allocation approchant les 1500€/mois ?

Ma réponse personnelle est simple :
Elle est nécessaire, et je pourrais m’adonner à ma passion pour la nature et aider les gens gracieusement !

Bonne journée à tous,
Ithara

Et « paf » dans les pensions!

Des milliers de pensionnés soudainement taxés.

« Plusieurs dizaines de milliers de pensionnés et invalides qui, jusqu’à l’an dernier ne payaient pas d’impôt, seront dorénavant taxés.
Malgré la promesse du gouvernement qu’une pension brute plus élevée n’entraînerait pas une baisse de la pension nette… »

En somme le détricotage de la sécurité sociale est bien en cours à tous niveaux.

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !

Rappelez-vous pourquoi nos grands parents se sont battus, ont fait des grèves et pas de celle des « petites actions de grève » que nous connaissons maintenant !

Allons nous laisser faire ce petit jeu de retour vers un esclavagisme économique au nom du sacro-saint « pognon » ?

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !

Les priorités ne sont elles pas les besoins de l’Homme, ses droits de vie, de dignité et son environnement pour lesquels l’économie doit être un moteur et non un frein !?

Grand temps que cela bouge dans le bon sens !

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !

Dans un monde où le politique actuel est un carriériste-marionnette d’un système voué à la seule « croissance » économique complètement détachée de la vraie vie, la dignité et le respect de l’humain, nous allons droit dans le mur !

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !

Il devient urgent que des personnes qui vivent la vie « normale » de tous les jours, qui connaissent leurs besoins, ceux de leurs enfants et de ce que ceux-ci attendent du futur que nous le laisserons; reprenons en main les choses et agissent dans le bon sens !

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !

N’oubliez pas les belles promesses qu’ils commencent à diffuser tous azimuts avec des idées piquées ci et là, à ces « populistes » qu’ils décrient tant…

Ne vous faites pas d’illusions, ils ne pourront jamais appliquer ces promesses car pour ce faire, il faut changer le système en profondeur.

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !

Ils n’ont aucun moyen de financer ce qu’ils promettent dans le système actuel.

Rappelez-vous en lorsque vous serez dans l’isoloir !